Algerie - Bouteflika est atteint de demence (journee medicale a l'EHU d'oran)


Les présents à l’Etablissement hospitalier universitaire (EHU) à Oran à la Journée médicale sur le thème “ Cœur-cerveau ”, ont lancé un appel aux pouvoirs publics pour la création d’une unité de neurologie vasculaire à Oran.

“ L’AVC est un enjeu de santé publique. Il ne touche pas que les personnes âgées puisque 25% de moins de 60 ans sont comptabilisés ”, a déclaré la professeure Kesraoui du CHU de Blida. Il faut noter que l’AVC est la 2e cause de démence (après la maladie d’Alzheimer) et la 3e cause de mortalité.



Cependant, dans le cadre de la chirurgie cardio-vasculaire, plusieurs établissements à Oran offrent une prise en charge selon les normes et comblent une insuffisance certaine. Le cas de la clinique Benserai, présente à la Journée médicale, est révélateur. Avec cinq services dont celui de chirurgie vasculaire, un service d’imagerie et un laboratoire d’analyses, sous l’œil attentif d’un personnel de haut niveau à l’exemple du service thoraco-cardiovasculaire des docteurs Fernandez et Beaufigeau, la clinique participe à la réduction de la facture des prises en charge à l’étranger.

“ Oui, il y a un service de médecine nucléaire avec indication des examens scintégraphiques ”, précise le coordinateur de l’établissement. De leur côté, les caisses de sécurité sociale (Cnas et Casnos) prennent en charge plus d’une cinquantaine d’actes médicaux : “ La clinique Benserai prend en charge les actes couverts par la Cnas et la Casnos ”, affirme notre interlocuteur et d’ajouter : “ Prochainement à la clinique, il y aura IRM 3 Tesla avec options cardiologie et neurologie fonctionnelle et un scanner Discovery 750 HD. Les initiés savent l’intérêt de ce matériel. ”

Toutefois, les intervenants au séminaire ont mis l’accent sur la prise en charge des AVC qui nécessite trois phases.

NOUREDDINE BENABBOU
Liberté mardi 15 avril 2014


Recherche personnalisée